Connaissez-vous la marque Huawei, le géant chinois de la téléphonie mobile?

Dans le petit monde des constructeurs de téléphonie mobile, une jeune pousse chinoise est devenue grande. Son nom ne vous est surement pas inconnu : Huawei. 

Smartphones, tablettes, infrastructures : la croissance de Huawei touche tous les secteurs. Mais quelle est cette entreprise chinoise fondée en 1987 ?

Une signification particulière

Fondée en 1987, durant les premières vagues de libéralisation chinoises, par Ren Zhengfei, ancien fonctionnaire, Huawei est devenu en moins de 40ans un véritable empire dont les ramifications s’étendent à l’échelle planétaire. Huawei Technologies est aujourd’hui l’un des principaux fournisseurs de solutions numériques en terminaux, réseaux et cloud. La société originaire de Schenzhen peut être assimilée à l’une des meilleure réussite et ascension entrepreneuriale chinoise du moment.

Une constatation qui fait référence à sa signification littéraire. En effet, Huawei en tant qu’entreprise chinoise tire son nom de deux symboles chinois. Le premier fait référence à la fleur (logo de l’entreprise) et aux chinois. Le second quant à lui exprime l’idée de la réussite et du travail accompli. En somme, Huawei correspondrait à la réussite chinoise. On peut également y trouver l’idée d’une fleur en expansion, ce que le logo peut confirmer.

Succès fulgurant

Tout est allé très vite pour la marque chinoise. D’abord spécialisé dans la fourniture des réseaux de télécommunication aux opérateurs, Huawei s’est progressivement développé et s’est étendu au fur et à mesure de l’ouverture des marchés. Moins de dix ans après sa création,  Huawei a signé son premier contrat d’infrastructure réseau à l’étranger et ses produits sont devenus pionniers (solutions réseaux).

Fort de son exposition et expertise, Huawei s’attaque à un autre marché, celui des smartphones. C’est donc en 2009 que Huawei lance ses premiers téléphones Android sur le marché chinois. Des produits qui apparaissent sur le marché français en 2013. Forte de son expertise, la société se lance dans la production d’autres produits technologiques tels que des tablettes tactiles ou des montres connectées.

La société profite de l’ouverture et croissance chinoise pour devenir l’un des plus gros vendeurs de téléphonie mobile. Depuis 2015, Huawei est présent aux quatre coins du monde et demeure depuis quelques temps le troisième vendeur de téléphone au monde (derrière Samsung et Apple).

Montée en gamme

Le postulat de Huawei est simple mais révolutionnaire : s’affranchir de la publicité pour baisser les prix de ses appareils et ainsi proposer des produits haut de gamme moins chers que ses concurrents. C’est dans cette perspective qu’elle a cherché à vendre ses produits Lenovo (voir plus bas) en ligne, pour limiter ses coûts de distribution et par là, ceux du marketing.

Connue jusqu’à récemment pour ses modèles bon marché, la marque chinoise a sorti plusieurs modèles haut de gamme. Révélant ainsi son ambition de montée de gamme:

  • Le P10 : conçu en collaboration avec Leica, ce nouveau téléphone mobile a été pensé et construit  pour faire des photos et des vidéos de qualité professionnelle.

  • Le Nexus 6P : Huawei est à l’origine de la production avec Google d’un smartphone qui rassemble toutes les dernières technologies du moment

  • Diversification des produits technologiques : clés USB, modems, routeurs et même une montre connectée comme la Huawei Watch, disposant de tous les matériaux à la pointe.

Même si souvent les caractéristiques techniques des produits Huawei sont inférieures à celles de ses concurrents, la qualité de ses smartphones n’est pas si éloignée. Décomplexé, Huawei mise sur une montée en gamme et une communication plus solide pour effacer l’image du « bas-de-gamme » souvent associée aux produits chinois. De quoi promettre des sueurs froides aux ingénieurs de la Silicon Valley …

Plus qu’un simple constructeur de téléphones

Huawei travaille dans le domaine des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) qui représente une part importante de l’économie contemporaine. Huawei s’est spécialisé dans les télécommunications ou il excelle puisqu’il construit du matériel et des infrastructures à grande échelle mais également pour les entreprises et les opérateurs téléphoniques. Par exemple en Allemagne, Huawei, travaille avec l’entreprise Telekom pour assurer un réseau 4G optimal.

Le nom Huawei est célèbre mais derrière lui se cache d’autres noms :

  • Hisilicon : cette filiale a été crée en 2012 et est détenue a 100% par Huawei. Elle est particulièrement réputée pour son matériel, notamment pour les processeurs Kirin. De ce fait Huawei concurrence Qualcomm et Mediatek

  • Honor : fondée en 1998 mais ne fait entrer ses produits sur le marché qu’à partir des années 2010. Ce qui a fait son succès est la commercialisation de smartphones au rapport qualité/prix particulièrement intéressant, principalement destiné aux jeunes. Auparavant Honor ne vendait ses appareils que sur Internet, mais cela n’est plus le cas aujourd’hui (vous pouvez en trouver en points de ventes). Progressivement Honor est devenu un des piliers sur lesquels repose l’empire Huawei

Pour se maintenir à la pointe de la technologie, Huawei accorde une attention toute particulière à sa division de Recherche&Développement (R&D). En effet, près de la moitié des employés travaillaient dans ce secteur (l’entreprise compte plus de 170 000 employés). Le groupe recrute constamment des collaborateurs jeunes et de haut niveau (80% d’ingénieurs, moyenne d’âge 29 ans).

La méfiance américaine 

Régulièrement aux USA circulent des rumeurs selon lesquelles les appareils et composants Huawei sont détournés pour espionner l’Occident. Le passé militaire du fondateur Ren Zhengfei est souvent souligné pour entretenir ces craintes et suspicions.

Le lanceur d’alerte E. Snowden (ancien employé de la CIA et de la NSA) a divulgué des documents montrant que la NSA se serait introduite dans les serveurs et outils de communication de Huawei. Une opération d’espionnage « Shotgiant » datant de 2007 mais qui ne cherchait pas des secrets commerciaux (ce que défend la NSA) mais des preuves d’un lien entre Huawei et l’armée chinoise. Pour Snowden, ce lien n’a jamais été démontré.

Un modèle économique atypique

La multinationale chinoise a adopté un modèle économique atypique. En effet cette dernière fonctionne sous le concept d’actionnariat salarié. En d’autres termes,  le fondateur détient une part minime du capital (environ 1,4%), les employés détiennent le reste. Il convient de souligner que la loi chinoise interdit aux étrangers de participer à ce type de structure.

L’entreprise Huawei n’est pas cotée en Bourse. Selon Ren Zhengfei, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles l’entreprise est si performante car la structure même de l’entreprise implique une vision à long terme et non la recherche de profits immédiats.

Une stratégie qui semble payante. Effectivement au cours des 6 premiers mois de 2017, Huawei affiche un bénéfice net de plus de 13 milliards d’euros, soit une croissance de près de 36,2%. Le constructeur chinois affiche un chiffre d’affaire annuel qui avoisine les 54 milliards d’euros.

Si vous n’avez pas encore testé un de leurs produits, laissez vous porter par la  tentation chinoise … Laissez vous surprendre par une qualité/prix très compétitive! 

Si vous avez un avis ou des retours d’expérience , n’hésitez pas comme d’habitude à commenter ci-dessous.

Retour à la liste des articles