Le Jelly : le plus petit smartphone au monde

Pour ceux qui aiment aller à contre-courant, l’arrivée sur le marché du Jelly d’Unihertz est une bonne nouvelle. Au coeur de la tendance des phablettes (contraction phone/tablette), le Jelly propose l’excentricité du plus petit smartphone du monde. 

Jelly présentation

Plutôt phablettes ou petit format?

Les smartphones pouvant aller aujourd’hui jusqu’à 7 pouces, les amateurs de phablettes ne sont pas en reste. Un large panel s’adresse à eux, il y en a pour tous les prix, sous iOS ou Android, dans son plus simple appareil ou customisé. A l’inverse, pour ceux qui préfèrent les petits formats, la palette de choix sous la barre des 5 pouces demeure réduite.

Les petits formats de smartphones actuels se situent entre 4 et 5 pouces et sont souvent positionnés en entrée de gamme (low voir ultra low cost). Cependant il faut tout de même noter que la quasi-totalité des constructeurs proposent leur version du « mini smartphone »: l’Iphone SE d’Apple, le J1 Mini Prime de Samsung, le Vibe A de Lenovo et la plupart des modèles indiens comme Lava ou Micromax. Le dernier commercialisé en France était le Pixi 4 d’Alcatel qui proposait un smartphone doté d’un écran de 3,5 pouces.

Si pour certains passer la barre des 5 pouces fait crier, attendez de voir leur réaction lorsqu’ils entendront les données du Jelly. Unihertz, société basée à Shanghai, propose aux consommateurs un écran de 2,45 pouces, de quoi ravir les plus aventureux d’entre vous. Pourtant même si ce modèle défie les lois de l’électronique, le modèle microscopique n’a rien à envier à ses concurrents. 

Les caractéristiques du Jelly :

  • Ecran LCP IPS de 2,45 pouces (longueur d’une phalange)
  • Définition minime de 240×432 pixels
  • 13,3mm d’épaisseur
  • 43mm de largeur
  • 92,3mm de hauteur
  • Poids : 60,4 grammes (batterie inclue)
  • 1/2 Go de mémoire vive
  • 8 ou 16 Go de stockage en fonction de la version choisie (version classique ou pro)
  • Présence de 2 logements  pour 1 carte nano SIM +  1 carte microSD. Cela permet d’étendre à la fois le stockage et les communications, fait rare sur les mobiles double SIM.
  • Autonomie : 3 jours d’utilisation (+possibilité d’acheter une batterie)
  • Compatible 4G LTE : il présente donc de multiples bandes 4G ( 700MHz pas inclue), permettant un service de qualité 4G chez tous les opérateurs du territoire.
  • WiFi, Bluetooth 4,0, GPS et dual SIM et même un gyroscope (rare dans les produits low cost).
  • Capteur photo de 8 méga pixels et un autre de 2 mégapixels (arrière et avant)
  • Fonctionne sur Android 7.0 Nougat
  • Proposé en blanc, noir et bleu

Dans la vidéo de présentation de son projet, Unihertz expose les principales fonctionnalités du téléphone. Le consommateur est bien obligé de remarquer que tout semble bien étriqué, rien de plus logique aux vues des 90mm de l’écran. Finalement, l’équipement technique proposé assure les principales fonctions du smartphone classique. Seule sa forme atypique détonne au final.

Le Jelly a fait l’objet d’une campagne de financement participatif sur Kickstarter financée à plus de 1200%. Le smartphone est commercialisé à 79 dollars en version 1Go de RAM/8Go de stockage et 95 dollars en version 2Go de RAM et 16Go de stockage. Les livraisons de ce petit bijou de technologie sont prévues pour aout 2017.

 

Mobile & Futé, le blog high-tech sur l’actualité des smartphones

Retour à la liste des articles