Magnus, roi incontesté de la reconnaissance artistique

Avis aux amateurs d’art, cette appli qui fête ses 1 an d’existence risque fortement de vous plaire. Vous avez le nom d’un artiste sur le bout de la langue mais impossible de le retrouver? Acheter une oeuvre sans vous faire arnaquer? Vous cherchez la galerie d’art la plus proche? Si jusqu’ici votre instinct et votre bonne étoile vous guidait, il est désormais temps de tourner la page. Faites place à Magnus

Un projet ambitieux

Si vous ne connaissez pas encore son nom, prenez note. Magnus Resch, entrepreneur allemand d’une trentaine d’année, est le petit malin qui se cache derrière l’application Magnus. Loin d’être un novice en la matière, ce dernier est un entrepreneur bien aguerri dans le monde fermé de l’art. Il a fait ses armes dans le milieu en tant que cofondateur de Larry’s List, une database prometteuse concernant les collections d’art contemporains.

créateur appli - magnus

Magnus Resch. 

Magnus Resch est animé par une seule et même envie : rendre l’art accessible et gratuit pour tous. En tant que fin observateur milieu, il décrit un monde opaque, confidentiel et fermé. C’est selon lui, pour cette raison même, que les galeries et artistes souffrent d’un manque à gagne toujours plus important. Un postulat qu’il avait déjà formulé dans Management of Galleries, et qui guide son envie de développer un projet pour y remédier. 

Ainsi Magnus, l’application qui permet d’identifier n’importe quelle peinture, sculpture ou autres objets d’art, s’annonce comme une petite révolution. 

« Magnusée »

Magnus est capable à partir d’une photographie de vos donner tout ce dont vous avez besoin/envie de savoir sur une oeuvre d’art. 

Son éditeur n’a pas vraiment inventé le concept. Son fonctionnement est calqué sur celui de Shazam, le logiciel de reconnaissance musicale mis au point en 1999. Aussi, l’utilisation est plutôt simple, vous n’avez qu’à photographier une oeuvre avec votre smartphone. Quelques secondes plus tard, l’écran affiche le nom de l’oeuvre et de l’artiste, la date, les mesures, les matières ou encore l’historiques, tout y passe. En somme, ce sont les informations du petit cartel en bas à droite de l’oeuvre qui se retrouve devant vos yeux. Votre oeuvre a été « magnusée ». 

Détails Magnus appli

De cette manière Magnus entend simplifier l’appréhension des oeuvres d’art mais aussi prôner les sorties culturelles. Le service « Around Me » propose des renseignements sur les galeries, musées et expositions accessibles autour de vous, en fonction de votre géolocalisation. L’appli a aussi pensé aux chasseurs d’oeuvres d’art. Celle-ci a développé un fonctionnalité permettant de voir des pièces plus ou moins similaires vendues en galeries et aux enchères. Une bonne initiative pour ceux qui souhaite s’offrir une oeuvre d’art sans surpayer. 

La base de données sur laquelle travaille la plateforme de reconnaissance artistique est hallucinante. Magnus comptabiliserait des millions de données qui ont été fournies par les galeries et les salles de vente. Mais pas que. Tout comme le font de nombreuses applications et sites Internet, les données sont également proposées par les utilisateurs. Chaque usager alimente la basse de données en photographiant les oeuvres auxquelles ils sont confrontés.

explication fonctionnement magnus - appli

Avenir brillant

Aujourd’hui Magnus est devenu un indispensable dans le petit monde de l’art connecté. L’appli reconnait près de 8 millions d’oeuvres d’art et répertorie les galeries dans les plus grandes villes du monde, comme Londres, New York, Paris ou Sao Paulo. Des chiffres et statistiques impressionnants surtout après seulement un an d’existence. L’application d’origine allemande est d’ores et déjà la plus grande database d’art contemporain au monde. 

Magnus a bien compris que le monde de l’art n’est plus seulement une affaire de matériaux ou de représentation. Plusieurs applications se sont déjà attachées à digitaliser l’art. En effet, il existe des plateformes telles que Artsy ou Artips qui répertorie des informations insolites sur le marché de l’art. Mais il y a aussi Google qui propose de visiter les musées du monde entier. 

L’appli ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Pour le moment la reconnaissance vidéo est encore fragile. Néanmoins le créateur se veut confiant, puisque les géants tels que Google, Amazon et autres, font de grandes avancées dans le domaine. De plus, Magnus compte ajouter un maximum de villes à son service de localisation de galeries.

Toutefois, il convient de rappeler que votre meilleur allié pour apprécier l’art reste vos yeux. 

Magnus est disponible sur iOS et Android.

 

Mobile & Futé, le blog high-tech sur l’actualité des smartphones

Retour à la liste des articles
Logo Point Service Mobiles Rechercher une boutique PSM

Point Service Mobiles

Accueil