Connaissez vous Marty, le canapé le plus connecté au monde?

Dans la catégorie « internet des objets », il faut bien dire qu’il manquait à l’appel. Impulsé par leur PDG, Raphaël de Andreis, le groupe Havas Media France se lance le pari fou d’un canapé ultra connecté. Le petit dernier de la famille a déjà un nom, Marty. 

intro havas

Construction collective

Imaginez un sofa qui regroupe tout ce que la technologie peut proposer de mieux aujourd’hui. Voilà à quoi rêve le PDG d’Havas Media Group. C’est une idée qui est en place depuis 2015. Si vous lui demandez pourquoi un canapé, la réponse sera claire, nette et précise. Le canapé est le point d’orgue de la vie familiale et du foyer, l’un des seuls meubles sur lequel se retrouve tous les membres de la famille.

Dans une démarche de design-thinking, l’ensemble des cadres du groupe se sont réunis afin de réfléchir ensemble à l’avenir d’un tel meuble connecté. Le groupe a également fait appel aux services de la créatrice Loève Saint-Ourens pour penser l’objet comme symbole d’innovation. Collectivement, ils ont imaginé le cahier des charges de ce canapé révolutionnaire. 

Un postulat simple est à l’origine du projet : la prochaine révolution de la maison portera sur la consommation de médias. Ainsi, si l’on se concentre sur les usages et les comportements du futur, Marty symbolise à lui seul cette évolution. Le PDG indique clairement que « l’idée est de faire de Havas, la boite la plus affûtée dans son appréhension média, la plus experte sur la consommation média ». Un projet pensé, conçu et développé par cette envie dévorante d’avant-gardisme. 

Un concentré technologique sans précédent

Lassés d’abstrait, c’est animés pas un besoin de tangibilité, que les ingénieurs développent Marty. Le groupe en est certain, les clients ne veulent plus seulement entendre parler de réalité virtuelle, d’impression 3D et autres technologies plus futuristes les unes que les autres. Le client de demain demande à les vivre.

objets connectés - havas

Référence au héros de la trilogie « Retour vers le futur », Marty McFly, le canapé connecté Havas se veut ultra connecté intégrant toutes les dernières technologies. Caméra 360, casque de réalité virtuelle, système audio, console de jeu, pico-projecteur, système de massage, lampe connectée, réfrigérateur connectée, clavier projeté … Au total ce n’est pas moins de 25 objets intelligents pour 101 fonctionnalités qui sont présentes sur Marty. En outre, Havas Media a décidé de mettre la French Tech à l’honneur. Une primeur qui laisse Orée, Netatmo et autres fleurons français du monde de la tech, garnir ce sofa ultra-luxe.

L’ensemble des outils technologiques seront pilotés via une application imaginée par Havas 18/35 et développe par les ingénieurs d’Ekino, la SSII intégrée de FullsixGroup dont Havas a fait l’acquisition en 2015. Marty proposerait aussi à ses utilisateurs de faire fonctionner plusieurs devices en simultané.

De surcroit, toutes les informations seront recueillis et analysées dans un dashboard dédié. Ils pourront ainsi proposer en conséquence les réponses médias les plus pertinentes en fonction des usages et envies de chacun. Une vraie opportunité pour une entreprise média.

Néanmoins, force est de constater qu’un tel concentré de technologies collecte un nombre d’informations important. Le problème de la protection des datas demeure. Le groupe semble avoir réponse à tout: un bouton « Do not track » permettrait ainsi de stopper la collecte de données. Rassurant mais pas vraiment convaincant.

Fantasme publicitaire ou réalité projetée?

Vous l’aurez compris, Marty est un sofa truffé d’objets high-tech désireux de satisfaire les nouveaux usages de notre société. Autant d’interactions en un seul endroit se révèle du jamais vu. L’objectif demeure d’apporter un regard neuf sur l’innovation via une réflexion sur les nouveaux usages sociétaux. Convivial, connecté, interactif et inscrit dans le User Expérience, Marty est le fruit d’une réflexion collective pragmatique. 

Pour l’heure rien n’est fait. Le canapé n’est qu’un prototype et son cout est estimé entre 40 et 50 000 euros. Mais rien n’est fixé, c’est un projet en perpétuelle réflexion et évolution. De nouveaux objets connectés seront surement intégrés pour proposer un produit encore plus fournit. Les ingénieurs d’Havas pensent même à la 4D, avec un canapé qui pourrait réagir aux évènements. De quoi ne plus faire rêver que Raphaël de Andreis, mais le monde de la tech dans son entièreté … 

 

Mobile & Futé, le blog high-tech sur l’actualité des smartphones

Retour à la liste des articles
Logo Point Service Mobiles Rechercher une boutique PSM

Point Service Mobiles

Accueil