Prisma veut devenir un réseau social à part entière

Il y a quelques temps nous vous parlions d’une petite application d’origine russe qui permettait à ses utilisateurs de transformer leurs photos en œuvres d’art en posant des filtres reprenant le style des plus illustres artistes peintres. Il semblerait que Prisma ait désormais pris une autre dimension … 

prisma filtres - intro

Une appli originale qui cartonne

Vous vous souvenez de cette application qui vous permet de jouer avec les filtres Picasso, Chagall ou Van Ghogh? Nous avions déjà souligné que c’est le genre d’application qui devient en peu de temps un phénomène planétaire. Aujourd’hui il semble évident que le réseau ne se contente pas d’être simplement un serveur pour filtres-photos. Prisma veut concurrencer les plus grands et devenir un vrai réseau social.

Un avenir brillant qui ne s’est pas fait en une nuit. En effet, l’application est passée par plusieurs étapes avant de se lancer en tant que réseau social. À son lancement en juin 2016, Prisma proposait à ses utilisateurs d’appliquer des filtres originaux à leurs clichés. En un glissement de doigts, les photos des utilisateurs s’étaient transformées en véritables œuvres d’art.  La technologie employée était un système complexe qui devait copier le style d’un artiste ou d’un mouvement artistique et de l’appliquer sur une image.

prisme évolution

Puis, les filtres Prisma se sont étendus aux vidéos. Enfin, les filtres artistiques de Prisma se sont mis au service des Live de Facebook, par l’intermédiaire du Live API. Une initiative qui a rapidement été avortée par le numéro 1 du réseau social, en raison de conflits en termes de brevets. La société californienne reprochait à Prisma de copier une fonctionnalité qui était déjà présente auprès de son interface.

Prisma a reçu récemment le titre d’application de l’année sur le Play Store et sur l’App Store. Preuve en est que l’application est une révélation qui cartonne partout sur le globe. Mais l’appli crée par Alexey Moiseenkov n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et planche déjà sur de nouveaux projets, une nouvelle mise à jour avec de nouvelles fonctions sociales.

Révolution sociale

Prisme recherche son indépendance. Si l’application cartonne, elle reste néanmoins très dépendante des autres plateformes de diffusion, telles que Facebook ou Instagram. C’est dans l’objectif de gagner en liberté que l’appli s’est lancé dans une nouvelle mise à jour misant sur les notions de partage et d’échange.

L’utilisateur aura non seulement la possibilité de transformer ses photos et vidéos mais aussi d’explorer tous les autres clichés et vidéos des autres utilisateurs. Pour accéder au fil d’actualité, rien de plus simple, il vous suffit d’appuyer sur le triangle inversé situé en haut à droite. Inscrivez-vous. Dès lors vous avez le choix:

    • Découvrir : avec toutes les nouvelles photos tendance. Utile pour afficher les images des profils que l’on veut suivre

Prisme découvrir fil d'actualité

    • See more : pour faire une recherche plus poussée, avec les profils des personnes proches, les photos récentes, les positions tendances…
    • Icone de profil (en haut à droite) : qui permet de gérer votre propre profil avec votre photo, nombre de followers, nombre de profils suivis…

Prisma profil appli - screen

Les ingénieurs moscovites ont imaginé un système plutôt interactif, en permettant à une photo d’accroître sa visibilité géographique en fonction de son nombre de likes. Ainsi plus une photo est « likée », plus elle aura une portée géographique importante. On peut donc légitimement penser que de nouveaux types de « web célébrité » peuvent émergés. À mesure que leurs publications seront relayées, le rayonnement de leur profil sera plus large et acquerra une notoriété plus importante.

La suppression de la limitation aux photos carrées est l’autre nouveauté de la dernière mise à jour. Désormais l’utilisateur pourra appliquer les filtres sur n’importe quel format d’image, notamment sur les format paysages, fonctionnalité très attendue.

Mais le chemin reste long

Beaucoup dénoncent cette nouvelle interface qu’ils considèrent beaucoup trop ressemblante avec celle d’autres réseaux sociaux, Instagram en premier lieu. En outre, Prisma n’est plus seul sur cette technologie révolutionnaire appelée transfert de style. Google et Facebook ont déjà montré un intérêt certain pour cette dernière et annoncé des projets dans ce domaine. Facebook a déjà annoncé une fonctionnalité similaire « native » à ce que faisait Prisma sur ses Lives en novembre dernier.

prism screen - fil

De plus, Prisma se lance sur un marché déjà bien occupé, ce qui ne lui facilite pas la tâche. Toutes ces nouvelles fonctionnalités sont évidemment un plus pour l’appli, qui entend élargir sa clientèle. Cependant, pas sûr que cela suffise pour tenir tête au monstre du genre, Instagram, qui vient récemment de dépasser les 600 millions d’utilisateurs actifs.

Si les chiffres sont porteurs d’espoir, 70 millions d’utilisateurs en moins d’un an, ils ne seront peut-être pas suffisants pour permettre à Prisma de faire sa place.

Prisma est disponible sur iOS et Android

 

Mobile & Futé, le blog high-tech sur l’actualité des smartphones

Retour à la liste des articles
Logo Point Service Mobiles Rechercher une boutique PSM

Point Service Mobiles

Accueil