Qwant lève 18,5 millions d’euros

Rappelez-vous, nous vous présentions le moteur de recherche Qwant dans un précédent billet, et sa nouvelle application pour smartphone. Petit nouveau (il a été lancé en 2013), il n’est pas à proprement parler un concurrent sérieux pour Google. Cependant, sa progression continue, tant en termes d’usage qu’en termes d’investissements.Qwant

En effet, nous avons appris que l’entreprise française avait tout récemment levé 18,5 millions de dollars. Le groupe de presse allemand Axel Springer (désormais tourné vers l’acquisition d’entreprises digitales), qui était déjà actionnaire, a rajouté 3,5 millions d’euros d’investissements. Et la Caisse des dépôts est entrée au capital de Qwant à hauteur de 15 millions d’euros.

Rappelons qu’au mois d’octobre 2015, Qwant avait déjà reçu de l’aide de la part de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), pour un montant de 25 millions d’euros. Le journal les Echos évoque une capacité d’investissement d’une quarantaine de millions d’euros de la part du moteur de recherche français.

L’anti-Google à la française ambitionne d’atteindre les 10% de part de marché de ce côté de l’Atlantique. Bien loin de l’écrasante puissance de Google, Qwant se démarque néanmoins par son respect de la vie privée. Il ne souhaite pas diffuser  les données de ses utilisateurs.

Qwant protège ses internautes

Le PDG de l’entreprise, Eric Léandri, affirme dans les colonnes du Figaro : « nous n’utilisons pas de cookie, pas d’historique de navigation et nos infrastructures de data-centers sont indépendantes et basées en France ». La recherche de bénéfices passe donc par la publicité, mais non-ciblée, et sans tracking.

Outre-Atlantique, c’est le fameux moteur de recherche DuckDuckGo qui fait la part belle au zéro-tracking. Devenu populaire après les révélations édifiantes d’Edward Snowden sur les écoutes de la NSA, le site connait depuis une croissance exponentielle et une bonne rentabilité. Le PDG de DuckDuckGo, Gabriel Weinberg, avait déjà évoqué la possibilité pour un browser web d’être rentable sans pour autant pister l’internaute.

L’objectif : 500 millions d’euros d’ici 2021

L’avenir se présente bien pour le moteur de recherche français : le site ferait déjà partie de la liste des 100 sites web les plus visités en France. De plus, en termes de trafic, Qwant se targue d’avoir enregistré 2,6 milliards de requêtes l’année passée. Et connaîtrai une augmentation de 20% tous les mois ! C’est pourquoi l’entreprise cherche à atteindre les 500 millions d’euros de chiffres d’affaires d’ici l’horizon 2021.

 

Mobile & Futé, le blog high-tech sur l’actualité des smartphones

Retour à la liste des articles