Super Mario Run sur iOS, notre avis ! [MaJ 23.01.17]

Super Mario Run est arrivé ! C’était écrit : 35 ans après ses débuts sur console (sur la fameuse NES, pour les plus vieux d’entre nous), et après de longs mois d’attente, enfin ! Notre plombier préféré a débarqué sur nos smartphones. Sans tarder, découvrez notre retour d’expérience sur Super Mario Run.

Article  mis à jour le : 23 janvier 2017

super mario run test

Un lancement en fanfare

Presque aussi attendu que Pokémon Go, qui a tenu en haleine des millions de joueurs, le jeu reprend tous les codes qui ont fait son succès. D’ailleurs, avec plus de 25 millions de téléchargements en 4 jours, son lancement a été à la hauteur de sa réputation, dépassant ainsi des monstres comme Clash Royale (petit frère de Clash of Clan) et même Pokémon Go, dont la sortie durant l’été 2016 avait fait couler beaucoup d’encre (le nombre de 25 millions d’utilisateurs avait été atteint en 11 jours). La moitié de l’équipe de Motive & Futé a d’ores et déjà téléchargé le jeu et fait courir le plombier le plus célèbre de la planète.

Pour le moment, le jeu, disponible depuis le 15 décembre 2016, est uniquement lancé sur iOS. À noter qu’une sortie sur Android n’est pour le moment pas d’actualité.

Pour ceux qui ne peuvent pas attendre, nous avions testé le Smart Boy, qui vous permet de transformer votre smartphone en Game Boy.

Mario, Luigi, Peach

Premières impressions : nous retrouvons nos amours de jeunesse. Tout est là, la moustache, la salopette, les petites pièces, la musique… Bref on n’est pas dépaysé. Et en plus c’est beau ! Le plombier italien, créé par Shigeru Miyamoto, ne perd rien de son charme. Et c’est là la force de Nintendo : réussir à faire vivre cet univers, peu importe la plateforme et l’époque.

sortie ios run   lancement mario   niveau fini

Allez, hop ! On lance le premier niveau. Dès les premiers instants, la prise en main est intuitive et facile : tout se joue avec un doigt. La palette d’actions de Mario est plaisante, avec un panel d’actions très large. Le gameplay s’est étoffé pour notre plus grand plaisir. Il court, saute, plane, et peut même sauter de murs en murs. Facile d’accès mais difficile à maîtriser totalement : c’est l’ADN même de la franchise nippone.

Les différents modes du jeu

L’exploration se poursuit : vous serez amenés ensuite à découvrir les Mondes de Super Mario Run. Différents modes de jeu s’offrent à vous : le sauvetage « classique » de la princesse Peach (avec 6 Mondes, composés de 4 niveaux chacun), les Défis Tod (une confrontation avec les autres utilisateurs) et, pour une première fois dans l’histoire du jeu, vous devrez reconstruire le château de Mario. Il faut noter tous les modes sont liés entre eux (vous débloquerez des possibilités selon vos résultats dans l’un ou dans l’autre mode).

monde 1 niveau 3   chateau peach   defi toad

Pour autant, le jeu n’a pas une durée de vie très longue ; les niveaux se terminent plutôt rapidement, et nous restons un peu sur notre faim.

Super Mario Run, un jeu gratuit ?

Ravis comme vous êtes de pouvoir jouer au jeu de votre enfance sur votre smartphone, vous serez néanmoins vite rappelé à l’ordre. En effet, le jeu n’est gratuit que pour les 3 premiers niveaux du premier Monde, et vous devrez vous acquitter de la somme de 9,99€ pour pouvoir débloquer le jeu complet. Une somme qui, vue la note globale sur l’App Store (2 étoiles), est loin d’être justifiée pour les utilisateurs. Les joueurs ne sont pas prêts à dépenser un tel montant dans un jeu dématérialisé. En outre, l’application n’est accessible qu’avec une connexion internet : c’est dommage, surtout pour un jeu à ce prix.

Enfin, pour tous les utilisateurs Android, attention aux fausses promesses de téléchargement pirate : nous ne saurons que trop vous déconseiller de vous tourner vers des « Super Mario Run APK » (fichiers d’installation de packages sur Android, ndlr). Au mieux, cela ne donnera rien, au pire, vous vous retrouverez avec un malware dans les pattes. Bref, soyez patients !

Avis d’Éric de la Team Mobile & Futé

 Très heureux de retrouver Mario avec qui j’ai exploré nombre de tuyaux et sauté sur bon nombre de carapaces de tortues, avec un graphisme beaucoup plus fin et des couleurs modernes. L’exploitation du tactile sied à merveille à la pratique de Mario, sûrement suite à un travail probablement titanesque de la part des développeurs. Les deux points noirs sont bien sûr le coût prohibitif du jeu, et son incapacité à fonctionner hors connexion. Vous ne pourrez donc pas faire courir votre plombier favori si vous êtes dans le métro. Cependant, l’usage de la Data sur mobile se développe de plus en plus, et fort heureusement les opérateurs mobiles ne rechignent plus à nous offrir 20 go / mois pour les premières offres. Affaire à suivre donc !

La nouvelle manette pour Super Mario Run

Les plaisantins sur les réseaux sociaux ont publié une image de ce que pourrait être la manette pour Super Mario Run si elle existait. La voici-ci-dessous, sympa, non ? (src : Reddit /rectangebot /3D)

Manette Super Mario Run

Nintendo continue l’aventure

Malgré des retours des utilisateurs plutôt mitigés (voir plus haut), la firme de Kyoto souhaite développer ses jeux mobiles. En effet, dans un entretien accordé à un média japonais, Tatsumi Kimishima (aux commandes de l’entreprise depuis 2015) révèle que Nintendo souhaite lancer 2 à 3 jeux par an sur plateforme mobile, en parallèle de ses jeux pour consoles (Wii U et Nintendo DS). En collaboration avec le développeur japonais DeNA donc, l’éditeur de Super Mario Bros et Mario Kart (entre autres) va continuer sur sa bonne lancée. Le PDG vise 100 millions de téléchargements pour le seul Super Mario Run. Nous en sommes déjà à 40 millions.

Le business model actuel est appelé “free-to-start”, c’est-à-dire que l’utilisateur peut tester quelques niveaux du jeu, puis doit l’acheter pour continuer à jouer. Il permet au joueur de se “frotter” au gameplay, et donner envie d’aller plus loin. Ce modèle est à mettre en opposition avec le free-to-play, modèle qu’utilise par exemple Pokémon Go, où tout est gratuit mais où l’achat in-app permet un développement plus rapide dans le jeu.

Premiers chiffres : un plombier qui court, ça rapporte !

En 15 jours d’exploitation, Nintendo a engrangé 30 millions de dollars soit 3,33% de joueurs qui ont cassé leur tirelire sur les 90 millions de “runners” qui ont téléchargé Super Mario Run.
Le portage du jeu sur Android risque de rapporter gros à Nintendo même si les analystes estiment que Super Mario Run fera moins bien que Pokemon Go qui a rapporté 200 millions de dollars.

MàJ 23 janvier 2017

La firme nippone a finalement annoncé une date de sortie sur Android. Vous pourrez télécharger le jeu sur le système d’exploitation de Google dans le courant du mois de mars 2017. Bonne nouvelle !

Bref, c’est toujours une affaire à suivre !

stage terminé

Sources : Fredzone, App Store

Retour à la liste des articles