WeChat : la messagerie à 1 milliard utilisateurs

Si en France ceux qui connaissent et utilisent WeChat se font rares, tel n’est pas le cas pour tout le monde. En effet, « Le nombre d’utilisateurs actifs mensuels de WeChat dans le monde a dépassé la barre décisive d’un milliard », a déclaré lundi devant des journalistes le directeur exécutif de Tencent, Pony Ma, selon une vidéo diffusée par les médias chinois.

Omniscience

WeChat, la messagerie multifonctions du géant chinois de l’internet Tencent, compte désormais plus d’un milliard de comptes d’utilisateurs. En Chine, l’application (Weixin en mandarin) n’est pas seulement une messagerie mobile, d’autres fonctions lui sont attachées : réseau social, jeux en ligne,  canal d’informations et de contenus, plateforme de vente en ligne et système de paiement électronique. La moitié des usagers passent plus de 90 minutes par jour sur l’application, un chiffre qui devrait augmenter à raison de l’étoffement des fonctionnalités.

En peu de temps, l’application est devenue absolument indispensable au quotidien des chinois. Par son intermédiaire, chacun peut converser avec ses amis, ses collègues de travail, partager ses photos et vidéos, obtenir des renseignements, lire les informations ou commander des billets de cinéma, d’avions ou de train. Mais ce n’est pas tout! Elle permet également via un code barre sur son smartphone, de régler d’un clic ses achats en magasin ou sa note au restaurant.

Les chiffres annoncés veulent dire beaucoup. Comme le souligne Matthew Brennan, expert du web chinois et fondateur du cabinet ChinaChannel  » une jolie performance qui fait de WeChat le plus grand réseau social du monde qui n’appartienne pas à Mark Zuckerberg (cf patron de Facebook) ».  C’est un pas de géant que vient d’effectuer cette application de messagerie mobile, profitant de la place de premier chinois sur le créneau.

Fonction catalysatrice

WeChat s’appuie sur l’omniscience de Tencent en Chine. En effet, mi-2000, cette dernière s’était imposée avec QQ, la messagerie internet chinoise proche du MSN de Microsoft.  En novembre dernier, Tencent est devenu le premier groupe technologique chinois à être valorisé plus de 500 milliards de dollars, surpassant de fait Facebook.

WeChat est né en 2011,  à l’initiative de l’emblématique multimilliardaire Pony Ma. Membre de l’Assemblée nationale populaire (ANP), chambre législative du régime, il est présenté par les journaux nationaux comme le député le plus riche de tout le Parlement chinois.

En Chine, il est coutume d’offrir des « enveloppes rouges » (enveloppe d’argent) au moment du nouveau an lunaire. WeChat est alors utilisé pour envoyer ces étrennes sous forme électronique à ses amis. Ainsi, en février dernier, quelques 768 millions d’utilisateurs ont envoyé des « enveloppes rouges », soit un bond de 10% sur un an.

La place qu’occupe WeChat n’est plus à démontrer, tout comme celle d’Internet dans la société chinoise. De même, nombreux sont les analystes qui soulignent le « rôle central de WeChat » dans cette transformation. En outre, He Xi, expert des nouvelles technologies soutient qu’en Chine « les relations sociales sont cruciales, WeChat joue les intermédiaires facilite le contact ».

Leader au pays du Milieu

WeChat connait une croissance fulgurante sur l’un des marchés les plus courus de la planète. En effet, fin septembre le groupe annonçait près de 980 millions comptes enregistrés sur la plateforme, soit une hausse de plus de 16% en an. Et ce n’est que le début: le marché chinois est immense, près de  753 millions d’habitants se connectent au web via leur portable. En comparaison, Facebook quant à lui a annoncé avoir dépassé 1,3 milliard d’usagers mensuels actifs, septembre dernier.

Des chiffres qu’il convient de nuancer puisque l’entreprise à elle-même précisé à l’AFP qu’il s’agissait de « comptes d’usagers mensuels actifs », ce qui signifie qu’un même utilisateur peut avoir plusieurs comptes (privé et publique ou professionnel par exemple).

L’appli mobile n’a guère de rival en Chine, si ce n’est dans le segment du paiement électronique, que lui dispute férocement Alipay, système concurrent du géant de l’e-commerce AlibabaFacebook ne lui fait pas non plus d’ombre, le réseau californien est totalement bloqué en Chine par les autorités depuis 2009. De plus, les concurrents directs de WeChat subissent de plein fouet la censure du régime. C’est le cas de WhatsApp, Instagram ou Youtube, réseaux qui ne sont pas interdits mais qui font l’objet de plusieurs limitations.

Détrôner les rois  ?

WeChat semble in-détrônable en Chine. L’application compte également un nombre grandissant d’usagers à l’étranger: la diaspora chinoise mais aussi les personnes voulant communiquer plus facilement avec la Chine ou encore les entreprises voulant toucher les consommateurs chinois. Conscient de la puissance de l’appli, les Galeries Lafayette en France ont été parmi les premiers à proposer aux touristes de payer par le biais de l’application.

Malgré les changements engrangés en Chine, Tencent peine à s’exporter hors du territoire chinois pour concurrence Facebook Messenger ou WhatsApp (racheté par Facebook en 2014), sur leurs marchés de prédilection, l’Occident.

En effet la tâche s’avère complexe. Matthew Brennan avance une première raison : « WeChat a lancé sa version internationale en 2013, c’était trop tard. Chaque pays était déjà dominé par d’autres », Facebook, WhatsApp ou encore Line au Japon ou Kakao Talk en Corée du Sud.

De surcroît, WeChat demeure étroitement censuré en Chine par le régime communiste. La censure opérée en amont du Congrès du Parti communiste en octobre 2017 en témoigne. A cette occasion, le service avait connu quelques perturbations, changer sa biographie ou sa photo de profil a été temporairement suspendue pour certains utilisateurs. En avril 2017, un groupe de chercheurs de l’université de Toronto avait révélé dans une étude que des dizaines de mots, expressions ou noms étaient impossibles à envoyer sur la plateforme.

Son internationalisation est aussi ralentie par les craintes des potentiels usagers étrangers concernant la politique relative aux données personnelles. Des données soumises régulièrement aux autorités chinoises.

Alors convaincus? Prêts à passer à la tendance chinoise ? 

 

 

Retour à la liste des articles
Logo Point Service Mobiles Rechercher une boutique PSM

Point Service Mobiles

Accueil