Cinq idées reçues sur les montres connectées

Nous passons en revue cinq généralités qui concernent les montres connectées… Et qui ne sont pas forcément justes.

1 – Les montres connectées, c’est moche

Horological

FAUX. Bon, on ne contestera pas que certains modèles, en particulier au début, étaient difficilement portables, à moins d’avoir beaucoup d’autodérision. Mais quand on voit la Samsung Gear S2 Classic, l’Horological Smartwatch ou l’Apple Watch Hermès, par exemple, on se dit qu’on peut même la porter à 50 ans en ayant le sentiment d’avoir réussi sa vie.

Exemple: Horological Smartwatch
Prix: 995 euros
Avantages: son look, son autonomie de… deux ans
Inconvénient: son prix

2 – Les montres connectées, c’est cher

MyKronoz

VRAI… ET FAUX. C’est vrai, parce que si vous craquez pour l’Apple Watch customisée par le bijoutier Mervis Diamond, il vous en coûtera 30 150 dollars, disons 30 000 si vous êtes doué en affaires. Mais c’est aussi faux, parce qu’une bonne montre connectée peut se trouver aux alentours de la centaine d’euros. Les MyKronoz ZeSplash ou les Cogito Classic en sont deux exemples. En dessous de cette gamme de prix, il est tout de même difficile de trouver une montre connectée de qualité…

Exemple: MyKronoz ZeSplash
Prix: 129 euros
Avantages: sa légèreté, son étanchéité
Inconvénient: son design austère

3 – Les montres connectées, c’est chasse gardée des grandes marques

3-Withings

FAUX. Bon, d’accord, celle qui truste 75 % du marché, c’est Apple, qui n’est pas vraiment la définition même de la modeste entreprise locale. Mais il existe, dans les 25 % restants, des concurrents de très petite taille, et même des Français ! La start-up Withings est de ceux-là, tout comme Névo (en savoir plus sur Névo), et leurs produits n’ont pas à rougir face à ceux des grandes marques.

Exemple: Withings Steel
Prix: 170 euros
Avantages: sa compatibilité iOS et Android, son analyse du sommeil
Inconvénient: sa navigation parfois complexe

4 – Les montres connectées, ça ne sert à rien

AppleWatch

FAUX. Évidemment, « on peut s’en passer », comme disait Napoléon. Mais c’est utile d’abord pour… donner l’heure. Si, si. Avouez-le : combien d’entre nous ont-ils pris depuis longtemps l’habitude de sortir leur portable pour savoir si c’est le bon moment pour goûter ? C’est d’ailleurs parce qu’elle permet de ne pas sortir sans arrêt son portable que cette montre est utile, puisqu’on fait aussi le tri des notifications, par exemple. Enfin les sportifs ou les personnes qui doivent surveiller leur activité physique, plus globalement, y trouveront leur compte.

Exemple: Apple Watch
Prix: 399 euros
Avantages: ses applications multiples, son ergonomie
Inconvénient: son autonomie

5- Les montres connectées, ça alourdit l’addiction

5-Samsung

VRAI… ET FAUX. Certes, avoir le nez collé à sa montre plutôt qu’à son portable, c’est un progrès relatif. Mais la plupart des utilisateurs sont d’accord pour dire que cela évite de sortir son smartphone pour un oui ou pour un non, pour lire un mail finalement sans intérêt par exemple. Et bien souvent, en regardant ses mails sur son portable, on finit par trainer sur Facebook ou sur n’importe quel site sur lequel on a ses habitudes. En étant plus connecté, on passerait moins de temps sur le net ? C’est un paradoxe, mais une vérité pour beaucoup d’utilisateurs.

Exemple: Samsung Gear S2 Classic
Prix: 300 euros
Avantages: sa réactivité, sa lisibilité
Inconvénient: son clavier tactile

Retour à la liste des articles